Heureuse année 2010 !

Publié le par Les Oiseaux de Papier

Couv-Coeurs-de-Breizh.jpgNous vous souhaitons à tous et à toutes une belle et heureuse année 2010 ! Qu'elle soit source de petits et de grands bonheurs au quotidien...
L'aventure Coeurs de Breizh ne s'arrête bien sûr pas en 2010 : nous vous communiquerons prochainement les dates des dédicaces, des interventions et des rencontres à venir. N'hésitez pas à nous envoyer vos commentaires, documents et informations sur l'émigration bretonne : nous serons heureux de les publier.
A très bientôt !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

leroy michel 29/07/2010 22:53


il est trOP tard.JE N ARRIVE PAS A SAVOIR POURQUOI MES GRANDS PARENTS MATERNEL MES ONCLES ET MA MERE ONT QUITER MAEL CARHAIX OU CES ALLENTOUR? SAVEZ VOUS OU JE PEUT M ADRESSER EXCUSER MOI POUR
CETTE AUDASSE J AIMERAIS TROUVER VOS LIVRES EN DORDOGNE merçi


Les Oiseaux de Papier 02/08/2010 14:18



Bonjour,


Vous pouvez commander le livre sur notre site : www.les-oiseaux-de-papier.com, rubrique "Boutique" puis collection "En Partage". Le paiement en ligne et sécurisé et nous vous envoyons le livre
dans la journée. Vous pouvez aussi passer par un libraire de votre choix et lui indiquer les références du livre : Coeurs de Breizh, de Sylvain Le Bail, aux éditions Les oiseaux de papier.


Cordialement,


Maud



le goas jean yves 05/01/2010 22:11


Ce fut un immense plaisir que de lire, de dévorer meme ce livre.
Que de point communs dans nos histoires de vies..
Né a Treguier en 1959, j' ai grandi et poursuivi mes etudes à Guingamp. Mes parents etaient petits agriculteurs..et vivaient egalement dans un " penti".
Puis etudes agricoles ( comme Sylvain) a Rennes..
Debut de carrierre professionnelle dans le Finistere , et puis a l 'age de 24 ans, " emigration " pour raisons professionelles et personnelles dans le Perigord, a Bergerac précisement.
Mes enfants y sont nés , y ont grandi.
Aujourdhui , j habite pres d Agen...
Mais mes racines restent profondément bretonnes...
Je retourne dans le Tregor aussi souvent que possible..
une " cure de celtitude " est indispensable a mon équilibre..
L atmosphere marine, le sentier des douaniers, le stade de Roudourou, les falaises de Plouha, les festivals musicaux de l été...
Merci a Sylvain d avoir su retracer l histoire peu connue de l 'emigration de 1921...Livre passionnant, riche, emouvant...
A lire et a relire!


didier SERBON 05/01/2010 15:52


Quel plaisir je viens de terminer ce livre qui est un véritable retour vers le passé d'un grand nombre de Bretons, par cet ouvrage j'ai imaginé la vie de mes ancêtres sur les mêmes terres d'origine
de Sylvain Le Bail, à savoir Mélionnec près de Rostronen; je veux croire que nos aiëux se sont croisés les jours de marché ou de foire, comme nous, peut être sur un marché du sud ouest (j'habite
Bordeaux). Bon vent et que l'âme des Bretons ne s'éteigne jamais